Le pavillon du parc national du Mont-Mégantic réalisé par David Leslie, architecture verte

Quel serait le prix de votre projet? Conseils et expertise

  • (besoins, dimensions, dates, budget...)
  • L’art de l’architecture depuis 1987

Réalisation d’architecture écologique: le Pavillon d’accueil secteur Franceville de Mont-Mégantic

Pavillon d’accueil secteur Franceville de Mont-MéganticLe Parc national du Mont-Mégantic créé en 1994 représente un attrait par son observatoire astronomique unique au Québec et une destination de plein air quatre saisons. Il se distingue par sa formation géologique particulière et la variété de ses milieux naturels.

Le projet d’architecture écologique consistait à réaliser un pavillon d’accueil et de services pour les visiteurs qui serait le point rassembleur du secteur du parc. L’accueil sert à l’inscription des visiteurs aux différentes activités offertes. On y trouve un bureau pour l’administration du secteur, des services de boutique, de rangements ainsi qu’un local d’entretien. Les services sanitaires de salles de bain avec douches sont accessibles au public. Il y a des espaces extérieurs de détente. Le bâtiment est polyvalent, il permet aux usagers de s’y abriter en cas de mauvais temps.

On voulait créer un « Esprit du lieu », une signature environnementale forte à un espace d’émotion et d’accueil pour donner le gout, informer, orienter et suggérer.

La protection du ciel étoilé a été une préoccupation très importante pour les fins de l’observatoire. L’utilisation judicieuse de l’éclairage était de mise dans le choix des appareils, la direction de l’éclairage, l’emplacement des éléments, l’intensité des ampoules et l’économie d’énergie.

Par son emplacement sur le site et son apparence, le nouveau pavillon est l’expression d’une démarche positive du respect des valeurs environnementales. Le désir de construire un bâtiment en harmonie avec le milieu, plus efficace sur le plan énergétique, et avec des matériaux plus sains, respecte les préoccupations d’une architecture intégrée, durable et écologique. Il est épuré et un jeu approprié des volumes et des reliefs donne au bâtiment un caractère fort et positif. Les couleurs sont un prolongement du thème des bâtiments existants sur le site. Le design intérieur s’harmonise à l’ensemble et forme une image uniforme du réseau Parcs Québec. Le tout crée une image d’ensemble plus cohérente et forte.

Pavillon d’accueil du parc, par David Leslie architecte écologiqueBien en vue à l’entrée du site, le bâtiment est accessible directement au niveau des deux planchers au sol. L’orientation sud vers le soleil ainsi que la vue impressionnante sur le « Pain de sucre » vont dans le même sens. Il y a une harmonie et une continuité philosophique entre l’intérieur, l’extérieur et l’aménagement paysager. En complémentarité, le bâtiment et le terrain interagissent, comme une rocaille s’intègre naturellement à son milieu. La finition en cèdre donne un caractère plus naturel et rustique au bâtiment pour s’harmoniser avec la végétation alentour.

Le bâtiment se répartit sur deux étages et s’étend sur 983 pieds carrés (91,4 mètres carrés) de plancher pour un total de 1968 pieds carrés (182,8 mètres carrés). Le pavillon est rectangulaire avec une longue façade fenêtrée orientée vers le sud afin de profiter de l’énergie solaire passive.

Le toit à quatre versants à pente faible diminue la hauteur du bâtiment et offre ainsi une bonne intégration. Le puits de lumière, sur le pignon, génère un éclairage vivant et naturel dans la partie centrale du bâtiment. De plus, l’été Il fait partie de la stratégie de ventilation naturelle, l’effet « Venturi », où l’air chaud qui circule à travers le bâtiment est expulsé par le toit et est remplacé par l’air rafraichi qui entre par les portes et les fenêtres.

Les prolongements de toits, les toits des galeries et des pare-soleil empêchent que le soleil réchauffe les espaces intérieurs en été, et de plus, ils protègent les gens et les murs de la pluie. L’espace de rangement, en annexe du côté est, peut être transformé en espace chauffé pour un agrandissement futur. Par ailleurs, tous les autres murs peuvent facilement être agrandis vers l’extérieur si les besoins se font sentir. Des matériaux chauds et des éclairages créant une ambiance accueillante sont privilégiés. Les couleurs naturelles sont une allusion à celles du paysage environnant.

Le plancher en céramique est un rappel de la roche qui forme la montagne, avec la rose des vents qui est un marquage symbolique et l’insertion des points cardinaux qui facilitent l’orientation. L’aménagement paysager embellit le bâtiment et complète les volets pédagogiques et récréatifs du lieu.

Le bâtiment écologique a des inspirations régionales. Il est recouvert de planches horizontales – un matériau et une technique de construction traditionnels qu’on retrouve dans les environs. Les finis de la corniche du toit, des bandeaux horizontaux et des moulures autour des ouvertures s’inspirent des détails traditionnels. De même, les couleurs sont appropriées au milieu. Des lignes pures et des formes simples expriment un thème architectural rustique. Les galeries sur trois murs sont comme autrefois et donnent un espace extérieur couvert pour permettre aux visiteurs de s’asseoir. Pour simplifier le vocabulaire architectural et établir une harmonie entre l’intérieur et l’extérieur, des éléments se retrouvent dans les deux espaces comme la finition en planches de cèdre. Le parfum subtil du cèdre des surfaces offre un élément odoriférant naturel à ces espaces.

Pavillon du Mont-Mégantic, une architecture verte

Leslie ArchitecteLe pavillon du parc national du Mont-Mégantic réalisé par David Leslie, architecture verte