Appelez-nous en Estrie
(819) 875-2929
Appelez-nous à Québec
(418) 648-8168

Restauration de bâtiments

Dans la réalisation des projets en restauration de bâtiments, nous appliquons d’abord notre approche générale avec les aspects que nous considérons comme valables, comme l’efficacité énergétique, la rentabilisation des investissements, la qualité, la durabilité et l’esthétique.Mais les projets en restauration de bâtiments font aussi l’objet de considérations particulières.
C’est sur ces dernières que nous voulons nous attarder dans cette section.

 

Nous nous sentons privilégiés de travailler sur des projets résidentiels, si intimes à la vie des gens, de les aider à grandir et à réaliser leur rêve, de construire dans leur cœur et dans leur tête et de traduire la vie dans une réalisation concrète. Elle est une manifestation de la vie, une réflexion de chaque personne individuellement, ensemble dans un couple et en groupe dans une famille. Une maison doit répondre à tous les besoins de toutes ces dynamiques personnelles et sociales afin d’offrir un contexte qui permette à la personne dans sa globalité de se réaliser et de vivre pleinement son potentiel pour être au meilleur d’elle-même. Selon l’architecte David Leslie, une maison doit être imprégnée de bien-être et constituer le cadre d’une grande gamme d’activités pour enrichir la vie en beauté, elle doit être respectueuse de la personne et de l’environnement, d’où notre approche écologique au niveau de l’architecture.

 

Approche

  1. Lien avec le passé
    1. Un bâtiment prend vie de lui-même par toutes les activités qui se déroulent à l’intérieur de ses murs. Avec le temps, grâce au cadre de vie qu'il fournit, le bâtiment accumule un héritage qui s'enrichit au fil des ans.
    2. L’architecture du bâtiment représente un héritage physique d’un certain style de design, de détails particuliers, matériaux et techniques de construction qui représentent une certaine période de temps et qui sont importants sur le plan de l’histoire et de l’évolution du bâti. Le bâtiment se distingue par les matériaux, les métiers et leurs façons et outils pour travailler et même les couleurs de la période.
    3. Un bâtiment offre aussi un héritage symbolique qui touche les sentiments des gens par les liens humains dont il a été témoin à travers le temps. Souvent, les gens sont très attachés à un bâtiment qui représente des occasions ou des moments forts de la vie et qui ont touché leur cœur. Tout cet héritage de vie humaine individuelle ou collective explique pourquoi le bâtiment a tant d’importance au-delà de sa matérialité.
    4. Parce que les gens sont très attachés à leur bâtiment comme lieu qui a joué un rôle important dans leur vie et pour tout ce que le bâtiment représente en plus de son architecture physique, nous nous considérons très privilégiés de travailler sur un bâtiment historique.
    5. Le bâtiment représente le style de vie des gens, leur culture et leurs valeurs, car cela est né du milieu et d’un contexte selon la vision de l’époque. Un bâtiment est une expression, un vocabulaire, un vernaculaire d’hier et on doit chercher à faire la mise en valeur de sa facture architecturale d’époque.
    6. L’architecture est plus que le matériel qui entoure l’espace, c’est un reflet de la vie. Le respecte est plus que l’aspect physique du bâtiment, mais aussi le vécu qui a eu lieu entre les murs. Ces lieux sont un aperçu de notre histoire et notre culture ainsi qu’une référence de notre cheminement comme société. Pendant leur passage sur la terre, elles ont réalisé des œuvres avec fierté et ont vécu dans ces réalisations avec révérence. Par respect de nos ancêtres ainsi que leur travail et leurs valeurs, nous avons la chance de nous émerveiller de leurs réalisations faites avec les outils et techniques de leur époque.
    7. Cet héritage traduit une partie de notre identité qui est à la base de ce que nous sommes aujourd’hui. Notre évolution au cours des ans et l’influence que nous avons exercée par l’attrait de nos réalisations nous démarquent des autres sociétés, forgent notre identité et nous aident à en prendre nous-mêmes conscience.
    8. L’architecture est un geste culturel, car le bâtiment constitue un reflet du lieu et de la façon de vivre; il représente une mémoire des traditions et il est porteur de nos valeurs. La culture s’avère une source d’enrichissement collectif. Les éléments architecturaux définissent notre société et qui contribuent à la culture québécoise. Un restoration s’inscrit dans une démarche évolutive qui tient compte des changements de société.
    9. Le fait de considérer la dimension historique permet de façonner une architecture inscrite dans un continuum, respectueuse de ce qui a déjà été fait. Cela permet de voir comment le projet contribuera à l’histoire du lieu en mariant celui-ci à son contexte. Le bâtiment comporte ses spécificités historiques à respecter ainsi qu’à mettre en valeur et nous tentons de lui insuffler une nouvelle vie.
    10. Un bâtiment ancien confère une responsabilité patrimoniale, celle de le respecter et de le préserver afin d’offrir à la société un témoignage de son passé et de ses racines. Cet héritage architectural, dans toute sa richesse, est une source de fierté et de responsabilité afin de le conserver et de l’offrir en partage aux générations à venir. Nous actualisons un bâtiment dans un respect réciproque entre le passé et le futur.
       
  2. Les enjeux
    1. En restauration, nous avons pour but de tenir compte des besoins actuels dans la recherche d'une utilisation ou d'une nouvelle vocation d'un bâtiment ancien. L’enjeu est de concilier le présent avec un cadre bâti du passé.
    2. Les modifications doivent être apportées en conjonction avec les besoins et la facilité des lieux de s’adapter harmonieusement aux changements.
    3. Dans la réalisation des projets en restauration de bâtiments, nous tenons compte également des considérations actuelles comme l'efficacité énergétique, la rentabilisation des investissements, la qualité, la durabilité et l'esthétique.
       
  3. Les aspects particuliers en restauration de bâtiments
    1. Nous avons retenu certains aspects que nous considérons comme plus particuliers aux projets en restauration de bâtiments. Ce sont les suivants : 
      1. L’aspect conservation
      2. L’aspect protection
      3. L’aspect intégration
      4. L'aspect modernisation
      5. L’aspect sécurité
         
  4. L'aspect conservation
    1. Chaque bâtiment possède ses caractéristiques distinctes qui donnent la personnalité à chaque œuvre et il est essentiel de les saisir et de les respecter. Nous voulons que le bâtiment conserve ses forces et son originalité.
    2. Il faut conserver le plus possible les éléments existants et s’inspirer des détails d’origine. Par le respect de son intégrité, nous permettrons qu'il projette plus clairement sa place dans l’histoire. Nous devons discerner et exploiter les détails qui le distinguent et le rendent remarquable. Il faut mettre en évidence les qualités architecturales qui conservent l’empreinte du temps et le définissent.
    3. Chaque lieu comporte ses forces et ses faiblesses et il est important de s’assurer que les forces sont mises en évidence. À travers le temps, les gens peuvent avoir apporté des changements avec de la bonne volonté, mais sans la sensibilité du style architectural. Certaines erreurs peuvent être corrigées ou diminuées, les autres restent un compromis avec lequel il faut apprendre à vivre ou le minimiser.
       
  5. L'aspect modernisation
    1. Nous devons savoir utiliser et intégrer les nouvelles technologies avec justesse, discernement et discrétion sans imposer, défaire ou perdre le cachet ancien du bâtiment. Il faut rendre le bâtiment plus actuel et fonctionnel et l'adapter aux normes d’aujourd’hui.
    2. On peut conserver les éléments existants pour réduire le gaspillage de matériel et introduire des matériaux recyclés pour réduire son empreinte environnementale sans compromis à la qualité des lieux.
       
  6. L'aspect intégration
    1. En faisant face aux nouvelles réalités et aux attentes différentes, le bâtiment doit être transformé et adapté pour une nouvelle époque, en combinant les anciens et les nouveaux éléments dans un tout cohérent. Le défi constitue l’intégration discrète d'éléments que le bâtiment n’a pas connus à l’origine.
    2. Comment intégrer les nouveaux éléments avec les anciens et marier l’existant avec les nouvelles interventions pour assurer une harmonie de l’ensemble des éléments ? Évidemment, le caractère ancien du bâtiment doit dominer, mais les éléments qui seront ajoutés devront l'être d'une manière complémentaire et respectueuse pour éviter l’incongruité.
    3. Toutes les interventions ne peuvent maintenir l'aspect d’origine, parce que nous ne cherchons pas à faire un musée. De bons exemples sont les indicateurs de « sortie », les lumières d’urgence, les détecteurs de fumée, le système d’alarme d’incendie, etc. La réalité est qu’un bâtiment doit évoluer, répondre aux changements de la société et s’adapter pour rester pertinent et garder sa place active comme bâtiment vivant dans la communauté.
       
  7. Mise aux normes de la sécurité
    1. Nous devons intégrer des stratégies physiques et des systèmes de détection de fumée, d’indicateurs de sortie, d'alarme incendie, d'éclairage d’urgence et possiblement d'anti-intrusion.
    2. Les mesures appliquées sont très rigoureuses et ne sont pas arbitraires et il est requis de les appliquer pour rendre un bâtiment conforme. Dans un contexte existant, il n’est pas toujours évident de le faire facilement et d'une manière opportune.
       
  8. L'aspect protection
    1. Les éléments à conserver doivent être bien protégés lors des travaux et la planification des étapes doit suivre une progression logique.
    2. Les procédés qui sont moins envahissants devront être considérés en premier lieu, pour ne pas affecter négativement l’intégrité architecturale des lieux.
       
  9. Expérience pertinente
    1. Nous avons souvent préparé des plans pour des bâtiments en vue de leur rénovation et mise en valeur. Nous avons aussi des mandats de remplacement ou de réfection des éléments dans le cadre de l’entretien normal des bâtiments.
       
  10. Les exigences et recommandations
    1. Nous devons nous conformer à toutes les exigences relatives aux mesures de conservation du patrimoine culturel.
    2. Nous devons considérer divers documents comme :
      1. Les lois relatives au patrimoine
      2. Les règlements nationaux, provinciaux ou municipaux applicables
      3. Les programmes particuliers de conservation
         
  11. Églises
    1. Dans le cas de la restauration des églises, le ministère des Affaires culturelles a des exigences très élevées concernant les travaux, et nous nous y conformons.
       
  12. Conclusion
    1. C’est une responsabilité morale pour la société de respecter les traditions culturelles reflétées dans l’architecture.
    2. C’est avec égard et respect que nous témoignons de notre passé pour bien vivre le présent et préparer le futur.